Ma semaine en DIY

La semaine passée, j’ai eu l’occasion de réaliser plusieurs DIY trouvés sur la toile.Collageblog

Le premier c’est une tête de lit (DIY vu chez Charlov). Enfin, j’ai plutôt fait un « côté de lit » comme dirait le frangin, mais j’en suis assez contente! Pour l’adapter à la configuration de ma chambre, j’ai donc opter pour poser la tête de lit sur le long côté du lit. Les dimensions sont donc assez impressionnantes : 1m de haut sur 2m de long. Pour pouvoir transporter la bête (au cas où), j’ai opté pour deux têtes de lit de 1x1m juxtaposées. L’ensemble est super, m’isole du mur froid et donne une touche déco à ma chambre

–> Super DIY ImageImageImageLe second DIY de la semaine a été dédié à ma coiffeuse et surtout au rangement de mes vernis. Auparavant, ils étaient littéralement parqués dans une belle boite noir mais le seul hic, c’est que je n’en voyais que la couleur des capuchons… et bien… il n’y a rien qui se ressemble plus que deux capuchons de vernis, non?! Je me suis donc décidée à réaliser un présentoir à vernis à partir des instructions super claires de Ah ma bichette.  Résultat à partir d’une boite en carton récupérée, vous obtenez en une aprem un présentoir à trois étages pour vernis. Maintenant qu’ils sont bien mis en évidence, le problème c’est quel vernis choisir….?

–> Très chouette DIY !ImageImage

Le troisième DIY est venu juste après. Comme il me restait de la peinture utilisée pour le présentoir à vernis, je me suis souvenue d’un autre type de présentoir, cette fois pour les colliers! Alors comme beaucoup d’entre vous, j’avais opté pour l’arbre à bijoux, très polyvalent mais pour les colliers c pas très pratique. Ils se retrouvent bien souvent serrés les uns contre les autres, résultat on oublie très vite le choix que l’on a 😉 Pour cette dernière réalisation je me suis donc basée sur un présentoir à collier en bois que j’ai aperçu sur une boutique Etsy. Comme pour le présentoir à vernis, on choisi ces dimensions, un peu de carton, une dizaine de découpe au cutter, de la colle, on recouvre le tout de peinture et hop hop hop c fini :-p
–> DIY très facile!Image

Et voilààà, ma chambre accueille trois nouveaux éléments de confort/déco et j’en suis très contente. Et vous qu’en pensez vous? Aviez vous déjà réalisé un de ces DIY? montrez moi vos réalisations 😉

Publicités

Bownty en folie!

Grace à deux recettes trouvées sur le blog de chefNini (ici) et sur le blog de La Super Supérette  (), je me suis lancée dans la préparation de bounty maison ^^Image

J’ai un peu modifié la recette (parce que je n’avais pas tous les bons ingrédients, mais chuuuuut), la voici :

Image

Image

Recette

On met dans un plat les éléments solides : la noix de coco, la crème fraîche et la cassonade, puis on y ajoute la crème et on mélange homogène et que tout le liquide soit absorbé.

À partir de cette pâte, il faut maintenant former de petites barres d’environs 2cm sur 5cm. Après c’est selon vos goûts plus elles seront petites, plus vous en aurez à partager :p

En plaçant le tout sur un support plane au frigo, vous laissez les barres « prendre » pendant 2 heures (il faut que la noix de coco absorbe l’humidité).

Quand les barres sont prêtes, vous pouvez réaliser l’étape de l’enrobage. On commence par faire fondre le chocolat noir au bain marie. Puis, on trempe les barres dans le chocolat et on les replace sur une feuille de papier sulfurisé. Quand toutes les barres sont recouvertes, on remet le tout au frigo pour figer le chocolat.

Voilà, maintenant vous avez toutes les cartes en main pour reproduire cet encas frais et sain 😉Image

Bon appétit!

Image

City trip à Luxembourg Ville

De passage par le Grand Duché du Luxembourg pour un voyage en famille, nous avons décidé de nous y arrêter pour une après-midi.

À quelques heures à peine de la Belgique, vous y voilà très vite, seul hic peut-être c’est de se parker, pfiiiiouu, après 30 bonnes minutes on a décider de directement se garer dans un parking souterrain.

On s’est dirigé ensuite vers le centre où nous avions rendez-vous avec une amie expatriée à Luxembourg.

Après nous avoir accueillis avec des biscuits typiquement luxembourgeois ^^^, nous voilà partis à l’assaut de la ville.Image

Alors en grand aficionados de royauté, nous devions passer par la Palais Grand-Ducal situé en plein centre de Luxembourg! Sa façade très sobre étonne beaucoup (c’est vrai qu’en Belgique, le Palais Royal est beaucoup plus exubérant et pompeux). Enfin je dis « sobre » mais elle est quand-même très belle, oscillant entre néo-renaissance et néo-gothique.

Image

Nous nous promenons ensuite dans les ruelles et nous arrivons devant la statue de la grande duchesse Charlotte, grand-mère de l’actuel grand-duc. À l’arrière plan, on peut notamment voir la cathédrale Notre-Dame de Luxembourg.

ImageImage

Nous partons ensuite à l’assaut des petites ruelles et nous arrivons devant un très beau panorama qui nous donne l’occasion de comprendre la topographie de la ville (en cuvette). On peut également voir que la ville très fortifiée, à garder bon nombre de ces vestiges militaires.

Image

ImageImage

Voici d’autres photos et détails qui ont capté l’œil de mon appareil photo!

ImageImageImage

Bruxelles, l’Art nouveau au quartier des Squares

Bruxelles regorge tellement de bâtiments de style Art nouveau qu’il est impossible de tous les voir en une fois. Du coup, petit à petit et quartier par quartier, je savoure les détails, les façades, les intérieurs (lorsqu’ils sont ouverts), …

Pour cette fois, je vous propose de vous promener dans le quartier des Squares, tout proche du Cinquantenaire. Cette balade, je l’ai faite avec une de mes BFF, il y a déjà deux ans! (Tu peux le croire, Nath?). Il faisait radieux ce qui nous a permis de découvrir ce quartier en prenant notre temps.

ImageImage

Après avoir pique-niqué dans le parc du Cinquantenaire, nous sommes parties voir la façade de la Maison Cauchie. Entièrement recouverte de sgraffites, elle a été conçue comme véritable publicité pour son propriétaire, un peintre en bâtiment bruxellois spécialisée dans le sgraffite.

Image

La partie supérieure de la façade représente les muses de la mythologie gréco-romaine. On y retrouve par exemple, la muse de la musique ou celle de l’architecture.Image

On repasse dans le parc du Cinquantenaire et on s’arrête devant le pavillon des Passions Humaines, dessiné par Victor Horta, et littéralement oublié dans ce grand parc. Ici l’architecte, mondialement connu pour ses architectures Art nouveau, brille par son côté très classique. Le pavillon ressemble à s’y méprendre à un temple antique. Ce n’est que plus tard que Horta va se libérer du carcan pour créer des bâtiments modernes.Image

C’est à partir de ce moment, que l’on entre véritablement dans la promenade Art Nouveau. Je vous mets ici les photos des façades et des détails de poignées, sgraffites, et autres.  On peut entre autres, y voir, la maison Saint Cyr et l’hôtel Van Eetvelde (de Horta), mais aussi des bâtiments de l’ architecte Strauven.ImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImage    SONY DSC

Duane Hanson, l’expo hyper réaliste du musée d’Ixelles

Duane Hanson, l'expo hyper réaliste du musée d'Ixelles

Le musée d’Ixelles est un petit musée situé juste à côté de la place Flagey, à une quinzaine de minutes en bus du centre de Bruxelles. Il est doté d’une collection de type Beaux Arts, exposée dans les salles « anciennes » du musée, tandis que les expositions temporaires pleines placent dans le hall très moderne!

SPM_A0527bisAvec son étage en gradin et sa verrière, le hall du musée est toujours inondé de lumière. La vue depuis l’étage permet d’apprécier l’architecture du lieu!

SONY DSC
Le musée étonne en plus par la fréquence de ces expositions temporaires mais aussi par la qualité de ces thématiques! La dernière en date vous emmenait dans le monde des effets d’optique de Vasarely. Perturbant et étonnant!

La toute nouvelle expo est dédiée à Duane Hanson, artiste américain qui travaille sur la perception de la société actuelle (les œuvres datent pour la plupart des années 70). Il s’exprime par le biais de mannequins en résine qu’il habille et accessoirise pour les rendre des plus réels!
SONY DSC
SONY DSC

SONY DSC

Pour s’approcher le plus possible d’une copie conforme d’humain, il travaille à partir de moule en plâtre qu’il remplit ensuite de résine, qu’il habille et puis qu’il maquille selon des photographies prises pendant la séance « d’emplatrage du modèle »
SONY DSC

Certaines des œuvres sont tellement bien faites qu’on a vraiment l’impression qu’elles vont bouger ou qu’elles ont bougés! Encore plus flippant! Quand on entre dans la salle, on se demande qui est « oeuvre » et qui est « visiteur »! Quand je vous disais que l’expo était des plus étonnantes!

ps : petit détail, les modèles sont, avant d’être recouvert de bandelettes de plâtre, épilés! Il faut savoir souffrir pour l’art!